Forêt de poche
 
de Nora Herman
Editions L’inventaire, paris, 2006.






« Entrer en forêt tropicale, ce n’est pas simplement franchir une limite. C’est se glisser dans son silence, laisser venir en soi ses différents sons, ses formes. Se laisser envahir jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de frontière. Plus d’intérieur, plus d’extérieur, une seule forme : palpitante, vibrante, odorante »

Pour Nora Herman, peintre et sculpteur argentine, la forêt tropicale est aussi nécessaire que l’air qu’elle respire. Mais comment respirer encore, lorsque, depuis de nombreuses années, on vit en France et que la forêt tropicale se fait vraiment trop rare ?

Nora Herman a trouvé la solution : se fabriquer une « FORET DE POCHE ». Elle a donc pris son bâton de forestière et s’en est allée passer des heures dans les serres de Chèvreloup, à la grande galerie du Jardin des Plantes, bref, partout, à Paris ou aux environs, où elle avait une chance de dénicher un pan de forêt tropicale.

Le résultat de ses pérégrinations est ce carnet regorgeant d’insectes, de fleurs, de plantes et d’arbres, que l’on peut toujours porter sur soi afin de s’y promener dès que l’on ressent un besoin de touffeur, d’envahissement vert.


Anne Coldefy-Faucard



... Y el origen era el agua - ... Et l'origine était l'eau


de Nora Herman

traduit de l'argentin par Jacques Aureillan, Mireille Batut d'Haussy et l'auteur

bilingue - Paris : Éd. d'Écarts, 2003.



Les terres de l'en deçà  


Sculptures, peintures et gravures de Nora Herman

Photographies de Jean Charles Vaillant, Robert SChinner et Nora Herman

Editions Tiempo, Paris, 2003.










Je gravite dans l'univers


Texte, sculptures, gravures et encres de Nora Herman

à la Galerie Corinne Timsit

Corinne Timsit Editions et Nora Herman, Paris, 1994.





Improntas


de Jorge Aisenberg
Gravures de Nora Herman
Editions Voix, Montigny-lès-Metz, 1991.




Mi Libro


de Nora Herman
Illustrations de Nora Herman
Editions Playor, Madrid, 1982.